LES HAVRES


Du Cap de Carteret à la Baie du Mont-Saint-Michel, la côte Ouest du département de la Manche a la particularité de posséder huit havres : de Barneville-Carteret, Port-Bail, Surville, Lessay-Saint-Germain-sur-Ay, Geffosses, Blainville-sur-Mer, Regnéville-sur-Mer et la Vanlée.


Les havres sont des enclaves marines dans le milieu continental.

Ces formations estuariennes jouent un rôle majeur dans le paysage du secteur , tant par leurs dimensions, leur aspect aplani, leurs couleurs que par leur caractère naturel. M. Eric Neuville, technicien des espaces naturels dans l’ouvrage la Manche sauvage aux éditions Ouest-France, nous donne une excellente définition d’un havre : « le cours d’eau qui est à l’origine du havre, vient percer une brèche dans ce cordon de dunes initial, la mer envahit alors des espaces considérables, transformant l’embouchure en vaste marais maritime ».


Dans ces havres, o­n dénombre de nombreuses plantes halophiles. Elles o­nt l’avantage de bien résister à l’eau salée. La slikke (zone vaseuse recouverte chaque jour par la marée) est un espace apprécié de la salicorne ou cornichon de mer (le régal des gourmets) tandis que la statice ou lavande de mer (limonium vulgare)se plaît davantage dans les prés salés : sa cueillette est réglementée par arrêté préfectoral: les havres de Saint-Germain-sur-Ay et de Geffosses sont situés dans notre canton et sont classés en zone « Natura 2000 ».




A Saint-Germain-sur-Ay, les moutons des prés-salés paissent en toute quiétude face au corps de garde qui protège le havre depuis le XVIIe siècle. Le havre de Geffosses accueille une réserve de chasse maritime et il sera aménagé pour accueillir le public avec un observatoire de l’avifaune ainsi qu’un sentier de découverte avec des panneaux d’interprétation.